Pense-bête

Dysautonomie féline
(Syndrome de Key-Gaskell)


Syndrome de dysfonctionnement du système nerveux autonome d'origine inconnue caractérisé anatomiquement par une dégénérescence des neurones ganglionnaires de ce système.

Connue chez l'homme, le cheval et le chien.

Symptômes

Au début :
–– Conjonctivite,
–– Rhinite catarrhale
–– ou Diarrhée avec fièvre.

En 48 heures, les symptômes principaux s'installent.

–– Symptômes oculaires :
–––– Providence bilatérale de la membrane nictitante,
–––– Sécheresse oculaire,
–––– Mydriase bilatérale avec réflexes photomoteurs absents ou faibles.

–– Symptômes digestifs :
–––– Anorexie,
–––– Régurgitation,
–––– Constipation,
–––– Sécheresse de la bouche,
–––– Coprostase.

–– Symptômes respiratoires :
–––– Sécheresse de la truffe,
–––– Dyspnée (broncho-pneumonie par fausse déglutition).

–– Symptômes cardiaques :
–––– Bradycardie dans 70 % des cas,
–––– Syncopes.

On signale aussi plus rarement :
–––– Incontinence fécale,
–––– Incontinence urinaire,
–––– Ataxie.

Évolution

–– Mortalité de l'ordre de 70 %.
–– Guérison longue : de 2 à 12 mois.
–– Séquelles :
––––– Kératoconjonctivite sèche.
––––– Mydriase – Mégaoesophage – Constipation.

Diagnostic

–– Symptômes caractéristiques dans la forme complète.

–– Examens complémentaires utiles: radiographie:
––––––– Thorax : mégaoesophage.
––––––– Abdomen : iléus paralytique du grêle et/ou coprostase.

–– Test de Schirmer : < à 5 mm.

Cas douteux : cotation des symptômes proposés par Sharp : tout score supérieur à 9 permet d'affirmer le diagnostic.

Pasted Graphic

Traitement

Réanimation médicale
–– Réhydratation.
–– Alimentation par voie entérale (sonde nano ou pharungo-œsophagienne) ou par voie parentérale.
–– Antibiothérapie : prévention des infections respiratoires.

Traitement symptomatique:
–– Collyre pilocarpine à 1 % : 1 goutte 2 fois par jour sur chaque oeil.
–– Larmes artificielles
–– Collyre Néosynéphrine à 1 % : 1 goutte 3 fois par jour sur chaque oeil.
–– Pilocarpine à 1 % par voie buccale pour stimuler le transit digestif.
–– Stimulation de l'appétit : glucocorticoïdes.
–– Vidange vésicale 2 ou 3 fois par jour par palpation-pression en cas de paralysie.
–– Bétanéchol (Urécholine™) : 3 mg/kg/j/ en 3 prises (Pharmacie et hôpitaux).