Pense-bête

Cardiomyopathies restrictives du chat

Fibrose ("rigidité") diffuse du myocarde ayant pour conséquence une mauvaise complainte ventriculaire entraînant progressivement l'installation d'une insuffisance cardiaque congestive.

Symptômes

Les signes cliniques sont variables :
––––– Apathie,
––––– Dyspnée lors d'insuffisance cardiaque (insuffisance cardiaque congestive),
––––– Dysrythmies et/ou souffle,
––––– Signes de thromboembolie.

Diagnostic

RADIOGRAPHIE
Radiographie thoracique:
––––– Cardiomégalie avec dilatation atriale,
––––– Les signes d'insuffisance cardiaque sont les même que lors de cardiomyopathie hypertrophique (congestion veineuse, oedème pulmonaire, hépatomégalie, épanchement pleural et péricardique [phase tardive]).

ÉCHOGRAPHIE
le diagnostic de cardiomyopathie restrictive est difficile mais l'échographie reste la méthode de choix:
––––– Dilatation atriale gauche ou biatriale plus ou moins marquée.
––––– Dilatation ventriculaire droite possible secondairement à une hypertension artérielle pulmonaire.
––––– Ventricule gauche souvent peu modifié.
––––– Fraction de raccourcissement normale à diminuée.
––––– Aspect hétérogène du myocarde possible.
––––– Augmentation du rapport E/A (liée notamment à la faible capacité de relaxation du myocarde en fin de diastole).
––––– Thrombus éventuel dans l'atrium gauche.

Traitement

–––– Celui de l'insuffisance cardiaque congestive.
–––– Prévention nécessaire des complications de thromboembolie (Kardegic™ 5 mg/kg tous les 3 jours).