Pense-bête

Dysplasie et sténose mitrales

Cardiopathie congénitale rare chez le chien, caractérisée par une malformation des valvules mitrales associées ou non à une sténose de l'orifice mitraille faisant obstacle au passage du sang de l'atrium gauche dans le ventricule gauche avec augmentation de la pression en amont, et chute du débit en aval.

La dysplasie mitraille est décrite chez le chat.

Epidémiologie

Races prédisposées :
–– Bull Terrier,
–– Berger allemand,
–– Danois.

Symptômes

–– Symptômes variables selon la gravité des malformations.

–– Les sténoses mitrales sont généralement mal tolérées :
––––––– fatigue,
––––––– dyspnée d'effort,
––––––– toux,
––––––– voire O.A.P. à l'effort.

–– Anomalies à l'auscultation :
––––––– Thrill (frémissement cataire)
––––––– Souffle audible au 6e espace intercostal, au niveau du sternum (apex cardiaque), à gauche en principe systolique lors de dysplasie mitraille sans sténose, diastolique lors de sténose mitraille.

Diagnostic

Orientation :
–– Clinique : souffle.

–– Radiographie thoracique :
––––– Cardiomégalie gauche avec extasie atriale très importante,
––––– Signes d'insuffisances cardiaque gauche (congestion veineuse pulmonaire, oedème interstitiel ou alvéolaire).

–– E.C.G. : onde P mitraille (ample, parfois biphasique).

Diagnostic de certitude :
–– Echocardiographie :
––––– Mode bidimensionnel :
–––––––––– Malformation des valves mitrales (trop épaisses, trop longues, trop courtes),
–––––––––– Malformation des cordages voire des piliers myocardiques,
–––––––––– Ouverture incomplète des valvules en diastole,
–––––––––– Dilatations atriale voire ventriculaire gauches.
–––– Mode Doppler :
–––––––––– Mise en évidence de l'insuffisance valvulaire.
–––––––––– En cas de sténose mitrale, le flux étant accéléré au passage des valvules, celui-ci prend un aspect "en flamme" (coupe paraphernale gauche grand axe 4 cavités).

–– Hypertension artérielle pulmonaire secondaire dans les cas graves.

Traitement

C'est celui de l'insuffisance cardiaque. Il faut insister sur le mauvais pronostic en cas de sténose mitraille du fait de l'évolution rapide vers l'insuffisance cardiaque globale.